Universités des achats 2024

RFAR | Relations Fournisseurs & Achats Responsables

Description

La Charte, qui se nomme alors « Charte Relations Fournisseurs Responsables », naît après les états généraux de l’industrie. René RICOL, alors tout nouveau Médiateur du Crédit, rencontre le Club des Directeurs Achats du CNA et propose la constitution d’un groupe de travail pour la rédaction d’une charte. Ce groupe se met à la tâche et, le 11 février 2010, a lieu la première séance de signatures en présence de Christine LAGARDE, alors ministre de l’Économie. Parmi les signataires de la première vague on trouve : Bouygues, Danone, Eiffage, L’Oréal, Legrand, Safran, Sanofi, Solvay, Thales, Total et Véolia. Parmi ces pionniers figurent certains des futurs premiers labellisés. Depuis 2010, la Charte a changé deux fois de nom : partie initialement de la relation grand donneur d’ordre/PME, elle arrive à la relation fournisseurs responsable, en passant par la relation inter-entreprises. Elle a démontré son universalité par les secteurs couverts, le nombre et la diversité de taille des entreprises et organismes publics signataires. Elle sert aujourd’hui de référence à de nombreux travaux et est animée en permanence par des comités de pilotages nationaux et régionaux. Elle a cependant un défaut : elle n’est pas évolutive et ne garantit pas une réalisation effective de l’engagement pris à la signature. Pour pallier ce manque, le CNA et la Médiation créent le label « relations fournisseurs responsables », qui lui est évolutif quant à son référentiel. Le label est attribué par un comité paritaire nommé. Les premières entreprises à le recevoir, le 18 décembre 2012, sont Legrand, Société Générale et Thalès.